Par un beau dimanche, apparemment semblable aux autres. Apparemment, seulement. Dehors, les rues sont encore vides. Ce qui est normal : il est à peine 5h30 du matin. Mon épouse et moi nous rendons au lieu de rendez-vous où nous attend le reste du groupe. Dans le silence, nous observons notre aérostier préparer notre vol. Il propulse de l'air froid dans un immense tissu à l'aide d'un ventilateur, puis termine son travail avec un brûleur. Le ballon prend doucement forme et se dresse sous le ciel nocturne. J'ai hâte. Il faut dire qu'il en aura fallu du temps pour faire ce vol. C'est qu'un vol en montgolfière nécessite une météo particulière. Pas de pluie, un vent inférieur à 20 km/h, pas d'orage prévu... Résultat ? Notre vol a été reporté trois fois. Autant dire que je commençais à ne plus y croire ! Mais bon, l'essentiel est que nous ayions pu le faire. Ca y est, le ballon est enfin prêt à partir et nous grimpons dans la nacelle. Quatre autres personnes participent à l'aventure ce jour-là. Notre aérostier fait les derniers préparatifs puis, l'instant d'après, nous décollons. C'est assez surprenant : le décollage se fait sans le moindre à-coup. Si je n'avais pas eu les yeux grands ouverts, je ne m'en serais pas rendu compte. Toutes les personnes présentes à bord sont immédiatement sous le charme du paysage. Devant tant de beauté, en fait, nous restons cois. Hormis le brûleur qui crachote de temps à autre, on pourrait entendre une mouche voler. D'autant que le bruit du vent a également disparu (on pourrait difficilement l'entendre puisqu'on avance avec lui). On se laisse guider par le vent, ne pouvant que changer d'altitude. L'aérostier nous fait monter à 1500 mètres pour admirer le lever du soleil. C'est un pur moment de magie, tellement beau qu'il en paraît à peine croyable. Malheureusement, notre heure de vol passe sans que nous nous en rendions compte, et le moment est déjà venu d'atterrir. L'aérostier nous rappelle que nous devons avoir les genoux pliés pour amortir une partie du choc, mais nous atterrissons sans bobo. C'est la fin d'une grande aventure, mais il est probable que ma femme et moi réitérions un jour ! Pour plus d'informations sur ce vol, suivez le lien. ;) Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de cette activité de baptême en en montgolfière à Valençay.

montgolfiere (3)