La segmentation des politiques contribue à entretenir des paradoxes dans le «libre choix» des moyens d’articuler vie familiale et vie professionnelle (continuer de travailler ou garder son enfant) et contribue au maintien des inégalités entre les femmes et les hommes. Dans une perspective d’investissement social, les réflexions portent sur la mise en place d’un congé parental plus court et mieux rémunéré (articulé sur le salaire plutôt que sous la forme d’une allocation) et sur une politique active de lutte contre les inégalités d’accès aux services d’accueil de la petite enfance, notamment pour les familles monoparentales. Les questions d’articulation concernant l’ensemble des salariés, femmes et hommes, les agencements de temps de travail et la flexibilité devraient être pensés pour les deux sexes. Les crèches à vocation d’insertion professionnelle constituent un exemple de combinaison de ces deux politiques : le dispositif des crèches à vocation d’insertion professionnelle (VIP) est une initiative lancée il y a treize ans par l’Institut d’éducation et des pratiques citoyennes (IEPC). Elles ont une double mission : accueillir en crèche les jeunes enfants (0 à 3 ans) de parents sans emploi et accompagner vers l’emploi ou la formation professionnelle les parents bénéficiaires. Un accord a été signé en 2016 entre le ministère des Affaires sociales et de la Santé, le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, le ministère des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, la Caisse nationale des Allocations familiales et Pôle emploi afin de développer ces crèches. Ce dispositif s’adresse aux parents en démarche d’insertion professionnelle pour lesquels les principaux freins à l’emploi ont été levés (addiction, très faible maîtrise de la langue française, absence de domicile fixe, absence de titre de séjour). Il s’agit d’une contractualisation de l’accompagnement vers l’emploi par la signature d’un contrat d’engagement de trois mois, renouvelable une fois. Une centaine de crèches ont pu bénéficier de ce label en 2017.